Crédit d’impôt rénovation salle de bain sénior

le 05/07/18

La salle de bain pour les séniors ne convient pas souvent à leurs conditions physiques. La rénovation et l’aménagement de cet espace d’hygiène sont encouragés par l’Etat via un crédit d’impôt de 25%.

Qu’est-ce que le crédit d’impôt rénovation salle de bain ?

Ce crédit d’impôt est destiné aux installations ou adaptations réalisées dans un logement pour les personnes à mobilités réduites et pour celles qui présentent des handicaps.  Il permet de compenser l’investissement de ces projets. En effet, 25% des dépenses liées à l’achat des matériaux et à la pose c’est-à-dire à la main d’œuvre seront comprises dans l’assiette fiscale. Il faut noter que ce crédit impôt ne s’applique qu’aux accessoires prédéfinis dans la liste établie par les services fiscaux.

Crédit impôt pour l’aménagement de la salle de bain – à qui est-il destiné ?

Le crédit impôt salle de bain est destiné aux particuliers qui réalisent des travaux d’aménagement bénéfiques aux personnes handicapées ou à mobilité réduite donc aux personnes âgées. Seuls les équipements sanitaires (WC surélevé, lavabos à hauteur réglable, siège de douche mural…) ou équipements fixes de sécurité et d’accessibilité (barres d’appui, poignées de porte adaptées, nez de marche antidérapant…) sont couverts par cet avantage fiscal. La découpe de baignoire bénéficie également de ce crédit d’impôt de 25%.

Les démarches à suivre pour bénéficier du crédit impôt.

Seuls les particuliers éligibles bénéficieront de ce crédit d’impôt. Il est nécessaire de le faire lors de la déclaration des revenus. La facture donnée par le professionnel qui a réalisé les travaux faisant foi de justificatif auprès des services fiscaux. Elle doit détailler les coûts des équipements et les frais de la main d’œuvre. Pour s’assurer de recevoir cet avantage fiscal, il est recommandé de confier l’ensemble des travaux à des professionnels.

Les changements sur les conditions d’accès au crédit d’impôt

Les dépenses liées à l’achat et à l’installation de certains équipements pour les personnes à mobilité réduite devront remplir des conditions bien précises pour être couvertes par le crédit d’impôt. La présence d’une personne handicapée ou d’une personne âgée est en effet obligatoire depuis 2018. Les résidences secondaires ne sont pas concernées par cette couverture.

Demande de devis

 

Voir aussi